Soligère – Expertise comptable, Liège & Thimister-Clermont

décembre 10, 2018

A vos agendas ! Il reste peu de temps pour pouvoir optimaliser votre situation fiscale des revenus 2018

L’année 2018 arrive à son terme. Après le 31/12/2018, il sera trop tard pour encore influencer votre situation fiscale des revenus 2018. Que pouvez-vous encore faire en si peu de temps? Voici quelques  pistes à envisager:

Vous êtes un travailleur salarié?

  •  Avez-vous déjà souscrit à une épargne pension ou une épargne à long terme du troisième pilier ? Vous profitez d’une diminution de vos impôts sur les personnes physiques de 25 % ou 30 % des primes payées dans le cadre de l’Epargne Pension et de 30 % des primes dans le cadre de l’Epargne à long terme.
    Pour l’épargne pension, depuis le 1er janvier 2018, vous avez le choix entre deux plafonds d’immunisation fiscale pour 2018 : 960 € (montant de base avec 30% d’avantage fiscal)) ou 1 230 € (montant majoré avec 25% d’avantage fiscal).
    Pour l’épargne à long terme, la prime annuelle déductible maximale en 2018 s’élève à 6% du revenu professionnel net imposable + 172,80 €, montant plafonné à 2 310 €. Attention , la marge fiscale disponible doit être évaluée en parallèle avec les avantages fiscaux éventuels liés au remboursement d’un crédit hypothécaire qui rentrent dans la même corbeille de déduction fiscale.
  • Dons et libéralités à une organisation agrées : Vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 45% pour tous dons de minimum 40€ /an à une organisation agréée.
  •  Isolez votre toiture : Dernier vestige des nombreuses réductions fiscales qui avaient été mises en place pour encourager les investissements économiseurs d’énergie, l’isolation de la toiture d’une habitation de plus de 5 ans permet toujours d’obtenir un avantage fiscal de 30% de la facture TVAC, avec un maximum de réduction de 3200€ par habitation.

Vous êtes un indépendant personne physique ou un dirigeant d’entreprise?

  •  Avez-vous déjà souscrit une épargne pension du second pilier ? Le véhicule d’épargne pension à privilégier est sans conteste la PLCI ( pension libre complémentaire pour indépendant). Le montant maximal que l’on peut verser comme prime PLCI est de 8,17% du revenu professionnel, sans que la prime ne puisse être supérieure à 3.187,04 euros (9,40% et max 3.666,85€ pour une PLCI Sociale). La prime versée est déductible en frais professionnel et impacte donc directement vos revenus imposables.
  • En complément de la PLCI, une nouvelle possibilité d’épargne pension est ouverte aux indépendants en personne physique depuis février 2018 : la Convention de Pension Pour Travailleur Indépendant (CPTI). Les primes versées ne sont, dans ce cas, pas déductibles en frais professionnels, mais donnent un avantage fiscal direct de 30%. Malheureusement, la non déductibilité des primes en frais professionnels, leur taxation à 4,40%, et la taxation du capital à la liquidation du contrat de 10% (+cotisation INAMI et solidarité), rendent ce produit peu attrayant et souvent moins rentable qu’une épargne pension ou long terme du troisième pilier.
  • Pensez à ajuster et régulariser volontairement vos cotisations sociales avant le 31/12/18: En effet, si rien n’est fait, celles-ci sont calculées sur base de vos revenus d’il y a 3 ans. C’est seulement lorsque votre caisse d’assurances sociales connaîtra réellement vos revenus 2018, que la régularisation sera établie. Vous devrez donc payer dans trois ans une régularisation des cotisations sociales de 2018. Il nous semble plus judicieux de payer vos cotisations sociales au plus juste lors de l’année  de perception des revenus pour éviter toute mauvaise surprise d’une régularisation tardive et déduire un maximum de cotisations de vos revenus de l’année et ainsi limiter votre base imposable. Vous pouvez, dès lors,  encore effectuer une régularisation volontaire de vos cotisations sociales avant le 31/12/2018 pour tenir compte de votre revenu réel estimé de 2018.
  • 20/12/2018, dernière échéance pour effectuer un versement anticipé d’impôt. En effectuant vos versements anticipés à temps et en suffisance, vous évitez une majoration d’impôt. Pour les revenus 2018, le montant de la majoration est de 2,25 % de 106% de l’impôt dû. La majoration globale due est, dans ce cas, réduite à concurrence du total des avantages attachés aux versements anticipés effectués. Pour un VA versé avant le 20/12/2018, cet avantage est de 1,50% du VA.
  • Déduction pour investissement de 20%: Sous le respect de quelques conditions, les investissements réalisés en 2018 et 2019 vous permettent d’obtenir une déduction fiscale complémentaire de 20%.

Vous êtes une Société?

Difficile de résumer en quelques lignes, les différentes possibilités offertes aux sociétés pour encore optimaliser leurs situations fiscales avant la fin d’année, en voici malgré tout une petite liste non exhaustive:

  • Attention au respect de la règle de la rémunération  minimum de 45 000€  à allouer à un dirigeant pour pouvoir  bénéficier des taux réduits, pensez à la possibilité de distribuer un tantième pour corriger le tir après le 31/12/2018  s’il le fallait et ainsi atteindre la rémunération minimum suffisante pour obtenir le taux réduit.
  • Pensez à la possibilité d’effectuer un back service dans votre EIP ou votre assurance groupe.
  • Comme pour les indépendants personnes physiques, une déduction pour investissement de 20% est possible.
  • Pensez à effectuer un Versement anticipé d’impôt avant la dernière échéance du 20/12/2018. En effet, la majoration pour insuffisance de VA  à l’ISOC est de 6,75% de 103% de l’impôt dû.

 

 

 

Retour aux actualités